bibliographie / biographie / contact / agenda
AD LIBITUM

 

baudouin oosterlynck

2005 - 2007
Accompagnés d’objets divers, sortes d’archets en forme de pinceaux, roulette, petit marteau grattoir, cônes, compas … et autres, voici quelques instruments inhabituels dont on joue presque en silence.

En guise de prélude, il y a le Porte-voix, Instrument 108, utilisé pour écouter. Octobre 1992.
Ces instruments s’écoutent le plus souvent au stéthoscope «amélioré». Certains ont un mode d’utilisation particulier. Ainsi le clavier d’accordéon permet d’écouter l’autre côté de la fenêtre. On joue l’ocarina …sans souffler!
Et le petit dernier, le septième, est une tombe qui retient son souffle depuis La Pommerie en Corrèze. Octobre 2007
Une partition-dessin accompagne chaque instrument.

MENU   suivante
copyright © Baudouin Oosterlynck 2002